Coup d’œil avant le vernissage du 11 JANVIER 2020

Publié dans Dessins, Expositions, Sculptures, Travail en cours | Commentaires fermés sur Coup d’œil avant le vernissage du 11 JANVIER 2020

MONTAGE DE L’EXPOSITION DES AILES POUR LIEUSAINT 2 et 3 Janvier 2020

Publié dans Dessins, Expositions, Sculptures, Travail en cours | Commentaires fermés sur MONTAGE DE L’EXPOSITION DES AILES POUR LIEUSAINT 2 et 3 Janvier 2020

DES AILES POUR LIEUSAINT

L’AFFICHE

L’INVITATION

LE TEXTE DE L’EXPOSITION

POSTULATS

Postulat 1
L’artiste regarde le monde, c’est un médiateur sans économie, sans politique, dans la force poétique. Il intercède entre nous et le mystère de nos devenirs.
Postulat 2
Une œuvre est comme une histoire qu’on raconte. L’artiste comme un créateur narrateur en quête des péripéties de notre humanité.
Une histoire sans fin.
Une histoire en devenir.
Une histoire sans héros, muette de mots, pas de sens.
Une histoire offerte au spectateur.
Une histoire d’hommes et de femmes.
Une histoire de mystères.
Postulat 3
Une sculpture existe comme un personnage.
Mes corps de bois découvrent un univers qui ressemble au nôtre.
Mes corps de bois existent dans un temps parallèle.
Mes corps de bois se développent en créant des relations entre eux et avec nous.
Mes corps de bois jalonnent un territoire onirique, toujours au présent, sans dates.
Postulat 4
Les dessins sont leur imaginaire.
Postulat 5
Le recours à l’art est le recours aux symboles et aux mythes de tous les âges.

LES AILES DE LIEUSAINT

L’exposition est une scène, où se joue le théâtre grotesque des passions humaines de notre temps, faibles contre faibles.
Temps 1 (Groupe sculpté n°1)
L’homme-aile est comme handicapé, ambivalent, incapable de coordonner, l’aile du rêve et la main terrienne.
Cette dualité marque sa difficulté à créer sa place dans la nature, dans le cosmos.
Le duo permet la solidarité.
Les orants invoquent une force qui porte les âmes
La spiritualité qu’ils consacrent de leur prières c’est celle de l’art.
L’aile symbolise la possibilitée d’un envol.
Elle vacille comme une flamme cherchant l’oxygène.
Beauté. Fragilité.
Les Offrantes, femmes magiques, protectrices, proposent les ailes d’une liberté créatrice comme jadis Prométhée proposait le feu.
Contre-temps (Groupe sculpté n°2)
Les spectateurs dans le passage reflètent l’interrogation, le mutisme et l’inaction devant l’aberrante réalité de la vie.
Que faire ?
Combattre, fuir, créer… ou regarder l’écran?
Temps 2 (Groupe sculpté n°3)
Les femmes combinées, symbole de la condition faite aux femmes, contraintes de se protéger.
Corps enserrés dans des combinaisons, comme des armures, autant physiques que mentales, comme un carcan pour échapper aux regards trop forts.
Les femmes combinées symbolisent également la cité dans ce qu’elle a de doux, protecteur, asexué, maternel.
Les petits rectangles en creux ou en saillis sont comme des fenêtres, symboles à double entrée (l’extérieur/l’intérieur, ce que l’on montre ou ce ce que l’on est ).
Représentant ainsi le corps féminin comme un enjeux aux multiple possibles, le devenir de notre humanité.
Contre-temps (Groupe sculpté n°4)
Les sentinelles, lui et elle.
La force brutale violente des armes et la force désarmée de l’esprit.
Temps 3 (Groupe sculpté n°5)
Les incarnations expriment notre part animale, ces hybridations dont nous venons, celles aussi qui doivent nous
inspirer pour créer un horizon plus respectueux de notre environnement.
Les hommes mi-animaux ne sont pas des monstres.
L’âne ne commet pas de génocide.
Le bonnet d’âne est une couronne.
La dualité de mes personnages, homme animal, consacre nos différences et nos complémentarités.
La filiation entre le père et le fils interroge la valeur de ce que l’on transmet.
Contre-temps (Groupe sculpté n°6)
Les autoportraits et la vidéo “L’arbre sculpté”
L’artiste intercesseur entre le réel et l’avenir.
L’artiste aux passions divinatoires.
L’artiste qui cherche à comprendre l’état des choses à travers la création artistique et à la penser comme une nouvelle spiritualité sociale.

PHILIPPE PARRINELLO

Publié dans Expositions, Sculptures, textes | Commentaires fermés sur DES AILES POUR LIEUSAINT

Un Orant aux Passerelles à Pontault-Combault, exposition Parcours d’artiste 2019.


Oran n°1 : Érable et frêne assemblés teintés

Publié dans Sculptures | Commentaires fermés sur Un Orant aux Passerelles à Pontault-Combault, exposition Parcours d’artiste 2019.

« DES AILES POUR LIEUSAINT » exposition personnelle MAISON DES CULTURES ET DES ARTS Du 10 janvier au 7 février Vernissage le samedi 11 janvier de 17h à 19h 86 Rue de Paris

« Le sculpteur propose « ses corps de bois » offrant un regard sur le monde fait d’ombres et de lumières.
Philippe Parrinello sculpte le bois : il pointe les travers de notre monde et crée avec sensibilité les représentations humaines et des animaux fantasques. Il est question de masques, de carapaces, d’hybridation. Des êtres mi-hommes, mi-souris, certains possèdent des cornes d’autres des ailes. C’est notre part animale qui est questionnée : d’où venons-nous et où allons-nous  ? »

Cette exposition sera le point de départ du projet « Arts d’école ». Les écoles maternelles travailleront sur le modelage et le relief.

MAISON DES CULTURES ET DES ARTS 86 Rue de Paris
01 60 60 97 51
Du 10 janvier au 7 février

Vernissage le samedi 11 janvier de 17h à 19h

Entrée libre

Horaires des expositions hors vacances scolaires :

Mardi : de 16 h à 18 h
Mercredi : de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 h
Vendredi et samedi : de 14 h à 18 h

Publié dans Expositions, Sculptures, textes | Commentaires fermés sur « DES AILES POUR LIEUSAINT » exposition personnelle MAISON DES CULTURES ET DES ARTS Du 10 janvier au 7 février Vernissage le samedi 11 janvier de 17h à 19h 86 Rue de Paris

RDV d’art à la galerie Peugeot PARIS du 19 novembre au 8 décembre 2019 Exposition ouverte du mardi au dimanche de 11 h à 21 h

Nouvelle participation à l’exposition collective RDV D’ART à l’Espace Christiane Peugeot

62 avenue de la Grande Armée, 75017 Paris
Métro : Ligne 1, Porte Maillot ou Argentine. RER C : Porte Maillot
Parkings : Palais des Congrès, Pereire sud

Ces 3 pièces seront présentées sur la durée de l’exposition.

Une installation de « MES CORPS DE BOIS » en duo avec les peintures de Carole Bressan sera présentée exceptionnellement le DIMANCHE 24 NOVEMBRE toute la journée de 11h à 20h

Publié dans Expositions, Sculptures | Commentaires fermés sur RDV d’art à la galerie Peugeot PARIS du 19 novembre au 8 décembre 2019 Exposition ouverte du mardi au dimanche de 11 h à 21 h

LES AILES DE MAI : dernières sculptures


Publié dans Sculptures | Commentaires fermés sur LES AILES DE MAI : dernières sculptures

Retour sur : Vraisemblance (texte)

DÉFINITION :

« La vraisemblance, en langage courant, est le caractère de ce qui semble vrai aux yeux du sens commun. En art, le terme désigne l’idée que ce qui est montré ressemble à la réalité. »…..

RÉPERCUSSION :

La vraisemblance c’est cet entre deux que l’artiste crée réellement, c’est cette nuance entre le concret et l’imaginaire.

VRAISEMBLANCE texte

Extrait de la série des Homme-aile, encre sur papier 3/45.

Publié dans textes | Commentaires fermés sur Retour sur : Vraisemblance (texte)

Prolongation de l’exposition au CCCP pendant 1 semaine jusqu’au 20 Avril 2019.

Publié dans Sculptures | Commentaires fermés sur Prolongation de l’exposition au CCCP pendant 1 semaine jusqu’au 20 Avril 2019.

Nouvelle exposition collective au Centre Culturel Communal de Pierrefitte du 25 Mars au 13 Avril 2019 .

VERNISSAGE 23 Mars 2019 à 11H30 Espace Maurice-Utrillo

L’exposition sculpture du CCCP regroupe six artistes issus d’horizons variés, et mettra en lumière le travail de Philippe Parrinello, invité d’honneur.

Cette exposition a été conçue autour d’un parti pris formel, la connivence entre les artistes se crée autour des sujets traités. Les œuvres présentées parlent de l’humain, au sens large et questionnent son rapport au monde. On entrevoit la figure humaine, récurrente, en creux ou en plein dans toutes les œuvres.

Ainsi, ce fil conducteur se retrouvera tout au long de l’exposition. On se délectera des sculptures d’Aurélien Lam Woon Sin où les mythes fondateurs se devinent comme des architectures. On s’arrêtera peut-être pour observer les animaux facétieux de Marina Legall, pris sur le vif et prêts à s’enfuir. On s’étonnera sûrement de la féerie des hybrides de Madeleine Calafell, qui nous raconteront des fables extravagantes. On s’interrogera sur les organes incongrus de Zoé Moineaud, en cherchant à comprendre leur fonctionnement. On passera à côté des objets de Ninon Hivert qui nous rappellent toutes ces choses qui nous échappent au quotidien.

Tous ces artistes utilisent des gestes millénaires, en modelant la terre ou en taillant
le bois comme Philippe Parrinello dont le travail se définit par sa matière même, le bois, cette matière vivante. Philippe taille, ce qui signifie qu’il est dans l’économie. Il enlève de la matière, contrairement au céramiste, qui en ajoute. Il fait apparaître des formes, des différentes essences de bois qu’il utilise. Ce sont elles qui lui suggèrent ce qui adviendra. Un dialogue intime avec l’artiste s’instaure.
Les formes de Philippe ont été complexes, souvent, torturées ainsi qu’en témoignent ces bas-reliefs, plus anciens. Mais c’est quand il est exhaustif que s’affirme sa pensée. Une simplicité brute, une économie de signes. Comme dans cette série de grotesque, plus récente, où le masque et le déguisement est réduit à son substrat. Il va à l’encontre du décoratif. L’homme et son masque seulement.
Philippe, pour notre plus grand plaisir, aura pris le temps de créer une œuvre spécialement pour le salon, petit témoignage de son engagement et de sa générosité. Un point commun essentiel qui fédère les artistes que nous vous proposons de découvrir, seul ou accompagné des personnels du centre, lors de visites ou d’ateliers.
Alors n’hésitez pas et franchissez nombreux la porte du centre.
ÉDITO
PHILIPPE MARCUS
ET L’ÉQUIPE DU CCCP.

Publié dans Expositions, Sculptures, textes | Commentaires fermés sur Nouvelle exposition collective au Centre Culturel Communal de Pierrefitte du 25 Mars au 13 Avril 2019 .